L’autocompassion, qu’est-ce que c’est?

Par: Natalie Guenette, R.P.

L’autocompassion c’est de reconnaitre la souffrance et la douleur que vous ressentez tout en vous offrant de la bienveillance. L’autocompassion c’est aussi ne pas se juger pour des erreurs et des imperfections, et accepter que cela fait partie de l’expérience humaine. S’offrir de la compassion c’est d’accepter ce qui vous rend humain plutôt que de résister aux obstacles et aux difficultés rencontrées. L’acceptation ne veut pas dire être en accord avec la souffrance ressentie, mais plutôt reconnaitre qu’elle fait partie de votre expérience émotionnelle actuelle. 

Les recherches ont montré une corrélation entre la résilience, la qualité de vie, l’estime de soi et la satisfaction au travail chez les participants qui se sont offerts de l’autocompassion. 

Kristin Neff, psychologue, propose trois éléments clés de l’autocompassion, soit la bienveillance envers soi-même, se connecter au sens d’humanité commune, et la pleine conscience (mindfulness). Être bienveillant signifie de vous offrir le même soutien que vous offririez à une autre personne, en plus d’accepter vos erreurs sans jugement. Le deuxième élément clé de l’autocompassion veut simplement dire de normaliser les difficultés et échecs que vous rencontrez et reconnaitre que cela fait partie de l’expérience humaine partagée par tous. Enfin, la pleine conscience est une pratique qui implique de prendre conscience du moment présent, de vos émotions et pensées tel qu’ils sont.

Les conseillers, psychothérapeutes et psychologues à CFIR sont disponibles pour vous accompagner à développer votre autocompassion et votre bien-être global. Contactez-nous pour prendre rendez-vous https://addme.cloud/form/cfir-intake.  

Lancement officiel du CPRI (Centre pour les relations interpersonnelles – services en français) et de la Clinique TCC en janvier 2023 !