Que puis-je faire pour progresser dans mon processus de changement? Partie 2

Dans cette deuxième partie du blog sur les étapes du changement, quelques techniques vous sont partagées pour vous aider à passer d’un stade à l’autre ou à soutenir un proche qui vit un processus de changement.Notez, cependant, que revenir à une étape précédente n’est pas un échec. Peut-être cela peut-il êtreconsidéré comme un rappel que plus de travail devait être fait à l’étape précédente avant de passer à lasuivante. Les humains changent constamment et s’adaptent à des situations externes et internes; parconséquent, il est normal que notre motivation fluctue également.

  1. Pré-contemplation : À ce stade, comme nous ne sommes peut-être pas encore conscients des conséquences du comportement, il peut être aidant de l’évaluer, et de réfléchir à ce que l’on veut. End’autres termes, nous voulons être plus conscient du comportement et de ses impacts.
    • Comment aider quelqu’un au stade de la pré-contemplation:
      • Offrir votre support et écoute active.
      • Fournir de l’information sur les répercussions du comportement, sans porter de jugement.
  2. Contemplation : Maintenant que vous commencez à connaître les répercussions du comportement,vous serez plus en mesure d’identifier les avantages et les inconvénients d’apporter un changement.Cela peut aider à considérer comment votre vie pourrait être différente si vous modifiez le comportement de quelconque façon.
    • Comment aider quelqu’un à l’étape de la contemplation:
      • Discuter des avantages et des inconvénients du changement avec la personne.
      • Laisser la personne décider elle-même si elle veut changer le comportement.
  3. Préparation : À ce stade, nous voulons identifier tous les obstacles qui peuvent entraver auchangement, ainsi que les compétences et les étapes nécessaires pour y parvenir.
    • Comment aider quelqu’un à l’étape de la préparation:
      • Aider la personne à identifier les obstacles potentiels.
      • Encourager la personne dans sa décision et sa planification.
  4. Action : Ici, nous voulons utiliser votre système de soutien et vos stratégies d’adaptation pour que lechangement se produise aussi longtemps que possible. N’oubliez pas qu’il est normal de revenir à l’étape de la préparation (ou à une autre étape précédente) et de penser à plus d’avantages et d’inconvénients ou d’identifier d’autres obstacles qui ont complexifié la mise en place du plan d’action.
    • Comment aider quelqu’un à l’étape de l’action:
      • Contacter la personne et prenez de ses nouvelles.
      • Rappeler-lui les avantages à long terme de ses objectifs.
      • Jouer un rôle de soutien dans la vie de la personne.
  5. Maintien : Une fois que le plan d’action a été mis en pratique, nous voulons identifier des stratégies etdes outils d’adaptation pour aider à le maintenir pendant une plus longue période de temps. L’idée estd’avoir des outils qui peuvent être utiles pour vous soutenir lorsque vous vivez différentes émotions (parexemple: Vers quoi/vers qui vous tournerez-vous lorsque vous serez heureux? Quand vous êtes triste?Vous sentez-vous à risque de revenir à l’ancien comportement si vous avez une mauvaise journée?)
    • Comment aider quelqu’un à l’étape de la maintenance:
      • Aider la personne à élaborer un plan pour la soutenir à long terme.
      • Rappeler à la personne ses forces et ce qu’elle a accompli jusqu’à présent.

Si vous éprouvez des difficultés à changer un comportement ou si vous avez de la difficulté à soutenir unproche dans son propre processus de changement, sachez qu’il y a des thérapeutes au CFIR-CPRI qui sontdisponibles pour vous soutenir. Nos professionnels sont formés pour vous aider à mieux comprendre ce quivous empêche d’atteindre les changements que vous souhaitez, et de développer votre motivation. Contactez-nous via [email protected] et un membre de notre équipe se fera un plaisir de vous aider.

Natalie Guenette, M.A., R. P. est une psychothérapeute autorisée qui travaille avec des adultes en anglais eten français. Elle travaille avec un cadre intégratif et fournit des services à ceux qui éprouvent un large éventailde difficultés, y compris la consommation de substances, la dépression, l’anxiété, l’estime de soi et lestraumatismes.